Asthénie Automnale : Comment combattre la fatigue de l’automne ?

Le changement de saison a une influence sur notre corps et notre humeur. L’autonome affecte votre organisme : on appelle cela l’asthénie automnale.

5 conseils pour lutter contre l’asthénie d’automne

L’automne arrive et les premiers froids arrivent, les pluies commencent, les jours raccourcissent et tous ces changements affectent notre humeur : tristesse, somnolence, fatigue, irritabilité, anxiété, stress, et altération de la faim, faiblesse, manque de concentration, diminution de l’appétit sexuel ? L’asthénie est la réponse de notre corps aux nouvelles conditions automnales et est connue sous le nom de trouble affectif saisonnier (TAS).

Pourquoi l’automne nous déprime-t-il ?

Parce que les heures d’ensoleillement sont réduites et que les rythmes vitaux se modifient, produisant un déséquilibre interne. La lumière du soleil est essentielle à la production de certaines hormones dans le cerveau, comme la mélatonine (qui influence le sommeil, l’énergie, la régulation de la faim ou la température corporelle) et la sérotonine (humeur). Lorsque les heures d’ensoleillement diminuent, la production de mélatonine augmente (nous sommes plus endormis) et celle de sérotonine ou « hormone de l’humeur » diminue (nous sommes plus tristes).

Il s’agit d’un syndrome léger et temporaire qui dure généralement quelques jours ou quelques semaines. Elle touche 6% de la population, plus de femmes que d’hommes, entre 40 et 55 ans, et les personnes ayant une tendance à la dépression.

Voici 5 conseils que vous pouvez mettre en place au quotidien pour surmonter l’asthénie de l’automne :

1) Aliments riches en tryptophane

Pour améliorer votre humeur, vous devez augmenter votre sérotonine. Pour ce faire, vous devez consommer du tryptophane dans votre alimentation, un acide aminé essentiel précurseur de cette hormone qui agit comme un antidépresseur. Vous pouvez en trouver dans :

  • les noix,
  • les graines de citrouille,
  • le tofu,
  • les œufs,
  • le fromage,
  • le lait,
  • le poisson,
  • la dinde ou le poulet.

Elle peut également être prise sous forme de compléments.

2) Suppléments revitalisants

En plus d’un régime riche en vitamines et en minéraux, vous pouvez avoir besoin, pendant ces jours de « baisse », de compléments enrichis en vitamines et en acides aminés ou de revitalisants tels que la gelée royale et le ginseng.

3) Exercice

L’exercice régulier vous aidera à produire des endorphines et à combattre le blues, à vous sentir mieux et à mieux dormir.

4) Régulez votre sommeil

Avec les changements de saison (retour au travail, à l’école ou à l’université), il est bon de réajuster notre horloge interne et de faire attention à ce que nous mangeons pour mieux dormir. Couchez vous à la même heure tous les jours, couchez-vous tôt et assurez-vous de bénéficier de 8 heures de repos pour profiter au maximum des heures de clarté.

5) Lumière naturelle

Profitez des premières heures de la journée où la lumière naturelle est présente pour pratiquer une activité en plein air, comme la marche ou la course. En plus de libérer de l’adrénaline, vous augmenterez votre taux de sérotonine et vous vous sentirez de meilleure humeur.