Comment acheter une maison dans un autre pays ?

Comment acheter une maison dans un autre pays ?

Acheter un terrain à des fins d’investissement, de développement, de retraite ou de vacances dans un pays étranger est un moyen passionnant d’explorer le monde et une nouvelle culture.

Il existe de nombreuses possibilités dans les pays développés et en développement d’acheter des biens immobiliers à bas prix, souvent à des fractions du prix pratiqué aux États-Unis ou en Europe.

De nombreuses personnes profitent de ces possibilités pour acheter un logement abordable et réaliser leur rêve de vivre à l’étranger. Mais que vous recherchiez une propriété en bord de mer ou un appartement dans une grande ville, il y a quelques éléments à prendre en compte avant d’acheter.

Ne vous méprenez pas, ce sont toujours les mêmes règles de base qui s’appliquent à l’achat d’un bien immobilier à l’étranger qu’à la transaction dans votre pays.

Comment acheter une maison, un appartement ou un terrain à l’étranger ?

1) La localisation

Localisez, via l’internet, le pays, la région et le bien particulier où vous êtes intéressé pour faire votre achat.

Si possible, déplacez-vous pour vérifier le bien en personne afin de vous assurer qu’il correspond à vos attentes. Le lieu doit correspondre à vos attentes ou à celles de vos futurs locataires ( si vous êtes investisseur).

2) Vérifiez l’état du bien

Examinez très attentivement l’infrastructure et les caractéristiques de la propriété pour vous assurer qu’elle est en bon état structurel.

Si possible, engagez un entrepreneur indépendant ou un expert pour vérifier les malfaçons, les problèmes de drainage, d’égouts et d’eau. Recherchez les dommages, les fissures, les fuites et autres problèmes potentiels qui peuvent résulter des conditions météorologiques. Assurez-vous de comprendre comment les services d’eau, de gaz et d’électricité entreront dans la maison, et comment les déchets et les ordures en sortiront.

3) Faites cela dans les règles du pays en vigueur

Engagez un bon avocat local, bilingue, qui connaît bien le système juridique et a de l’expérience avec les étrangers dans les procédures d’acquisition de biens immobiliers. Demandez des références de clients satisfaits.

4) Etablissez un contrat en bon et due forme

Vérifiez le contrat de vente pour vous assurer que le prix, la description, les détails de la propriété et le nom du vendeur correspondent au nom figurant sur le titre de propriété.

Si le contrat n’est pas déjà traduit dans votre langue maternelle, assurez-vous que votre avocat le traduise pour vous, ou obtenez une copie traduite du contrat. Posez des questions sur toute clause ou stipulation du contrat que vous ne comprenez pas.

Confirmez que les actes sont enregistrés auprès du gouvernement, de sorte qu’au moment de la conclusion de l’accord, vous êtes déjà propriétaire du terrain, et pas seulement du droit de l’occuper.

5) Prenez connaissance des règles du pays en vigueur

Obtenez tous les permis nécessaires et les approbations officielles. Chaque pays dispose de lois différentes régissant la construction, la rénovation et l’occupation de biens immobiliers par des étrangers.

Sachez quels impôts vous devrez payer dans le pays étranger et dans votre pays d’origine.

6) Assurez votre bien immobilier

Souscrivez à une police d’assurance immobilier pour votre propriété. Ce bien peu coûteux vous protégera contre la perte de vos biens et peut être obtenu aussi bien dans votre pays d’origine que dans le lieu où vous avez acheté le terrain.