Qu’est-ce que le glutamate et quels sont les aliments qui en contiennent ?

Qu’est-ce que le glutamate et quels sont les aliments qui en contiennent ?

Le glutamate monosodique est un additif chimique, connu sous le nom d’exhausteur de goût, qui est ajouté à un grand nombre d’aliments que nous consommons généralement au quotidien. Avez-vous déjà entendu parler de l’umami ou du cinquième goût ?

Nous allons vous expliquer ce qu’est le glutamate de sodium, s’il est dangereux ou non pour la santé et quels aliments en contiennent.

Qu’est-ce que le glutamate monosodique et quels sont les aliments qui en contiennent ?

Le glutamate monosodique, également connu le nom d’acide glutamique, est une substance dont le nom ne vous est peut-être pas familier mais qui, après avoir lu cet article, fera partie de votre liste de courses hebdomadaire.

Le glutamate, en gros, c’est un additif chimique qui est ajouté à un grand nombre d’aliments que nous consommons généralement au quotidien. Le but de cet additif ? Maintenir ou améliorer la sécurité, la fraîcheur, le goût, la texture ou l’apparence de nos aliments, comme le stipule l’Organisation mondiale de la santé, communément appelée l’OMS.

Qu’est-ce que le glutamate monosodique ?

Le glutamate monosodique est, comme mentionné précédemment, un additif chimique qui est ajouté à un grand nombre d’aliments. Il s’agit, selon les experts, d’un composé dérivé de l’acide glutamique, l’un des acides aminés non essentiels les plus abondants dans la nature. Il contient 78% d’acide glutamique, 21% de sodium et 1% d’autres substances.

En d’autres termes, il est, selon l’Autorité européenne de sécurité des aliments, responsable du cinquième goût. Car, outre le sucré, le salé, l’acide et l’amer, il existe une autre sensation gustative : l’umami. Qui n’a pas été accro à la nourriture chinoise à un moment donné ?

Mais le glutamate est aussi souvent utilisé pour donner un goût plus frais aux aliments congelés ou pour supprimer le goût métallique des aliments en conserve.

Avez-vous déjà entendu parler de l’umami ?

L’umami est un mot japonais signifiant « goût délicieux » ou « goût agréable », également connu sous le nom de cinquième goût, qui provoque une sécrétion salivaire, qui n’est pas rassasiant et augmente la faim.

Il est typique des cuisines orientales et asiatiques et est même naturellement présent dans le lait maternel, le parmesan, les noix, la sauce soja, les champignons et les tomates, entre autres.

L’Umami, ou le cinquième goût, se trouve naturellement dans certains aliments, et c’est dans les aliments où il ne se trouve pas que l’exhausteur de goût Glutamate est ajouté.

Le Glutamate est-il mauvais pour la santé ?

Alors qu’aux États-Unis, la Food and Drug Administration l’a classé comme sûr, dans l’Union européenne, il a été décrit comme un « additif alimentaire », autorisant son utilisation dans certains produits à des doses limitées.

Cette substance « trompe notre cerveau ». Bien que le glutamate en soi n’ait pas un goût très attrayant, lorsqu’il est ajouté à un aliment, il rend le palais « accro » à celui-ci.

Il est obtenu, expliquent les experts, par la fermentation du sucre de canne ou de betterave, selon un processus similaire à celui du yaourt, du vin ou de la bière. Le saviez-vous ?

Après avoir appris un peu plus sur ce qu’est le glutamate monosodique, le glutamate de sodium ou le cinquième arôme, nous nous sommes posés la question suivante : « Pourquoi un grand nombre de professionnels recommandent-ils de réduire sa consommation dans notre alimentation ? »

La première chose à garder à l’esprit et à ne pas oublier est que le glutamate monosodique est une substance qui a été créée chimiquement et qui n’est donc pas naturelle.

Quelles en sont les potentiels dangers du glutamate ? Une ingestion continue peut entraîner des problèmes de santé tels que :

  • maux de tête,
  • nausées,
  • allergies,
  • irrégularités cardiaques,
  • crises d’épilepsie,
  • dépression
  • migraines.

Quels aliments contiennent du glutamate ?

Principalement des produits transformés. Ces types d’aliments, ainsi que ceux qui contiennent une grande quantité de graisses ou d’édulcorants artificiels, contiennent cette substance addictive. La bonne nouvelle est que la solution est relativement simple.

Si vous voulez éviter d’en consommer ou en réduire la quantité, ce qu’il faut faire, c’est opter beaucoup plus pour les aliments biologiques (produits sans produits chimiques et transformés, sans additifs) et vérifier les étiquettes des produits que vous achetez au supermarché pour voir si cette substance y figure.

Si vous ne le trouvez pas initialement dans la liste des ingrédients, ne criez pas victoire. Au lieu de son véritable nom, il utilise souvent d’autres termes tels que acide glutamique, extrait de levure, additif E-621 ou protéine hydrolysée. Vérifier ces ingrédients peut sembler être un travail considérable, mais au final, prendre soin de soi et rester en bonne santé en soignant son alimentation ne dépend que de vous.

Ces conseils ne remplacent en rien ceux d’un professionnel de santé. Si vous avez un doute, ne pas hésiter à consulter votre médecin généraliste ou un professionnel spécialisé.